Recherche sur la technologie

Substances organiques et éléments à l’état de trace

Substances organiques et éléments à l’état de trace

o Système de digestion à micro-ondes UltraWAVE

Échantillons de grain digérés à l’aide d’un système de digestion à micro-ondes UltraWAVE en vue de l’analyse des éléments à l’état de trace.

Nos activités de recherche et de surveillance portent sur la présence de pesticides, de mycotoxines, de biomarqueurs fongiques et d’autres éléments (dont les métaux lourds) dans les grains. Nous élaborons, choisissons et validons des méthodes d’analyse. Nous surveillons par ailleurs la composition variétale des échantillons provenant du Programme d’échantillons de récolte et des expéditions de grain destinées à l’exportation. Nos travaux de recherche se concentrent sur la façon dont des facteurs comme l’échantillonnage, la transformation, les pratiques agronomiques et les conditions environnementales agissent sur la présence de pesticides, de mycotoxines, de métaux lourds et d’autres éléments et de biomarqueurs fongiques (dont l’ergostérol) dans les grains.

Notre pertinence pour le secteur des grains

Nos travaux appuient directement de nombreuses activités de la Commission canadienne des grains et aident l’industrie canadienne des grains à traiter de certaines questions liées à la salubrité des grains.

Grâce à la surveillance des cargaisons, nous générons des données servant à étayer les énoncés d’assurance. Ces énoncés donnent aux pays exportateurs et importateurs une assurance en matière de salubrité des grains canadiens fondée sur la science.

Dans le cadre du Programme d’échantillons de récolte, notre recherche fournit une base scientifique justifiant un nombre de facteurs de classement, notamment les grains fusariés et l’ergot. Notre programme vise également à surveiller la façon dont les seuils de tolérance pour chacun des facteurs de classement permettent de gérer la présence de mycotoxines dans le grain canadien.

Par la surveillance et la recherche, nous pouvons examiner les tendances liées à la présence de pesticides, de mycotoxines, d’éléments traces et de métaux lourds dans les grains au fil du temps et dans diverses régions géographiques. En analysant les grains soupçonnés d’être contaminés, la Commission canadienne des grains et les compagnies céréalières privées peuvent détecter le grain contaminé et prévenir son entrée dans le réseau de manutention des grains.

Gestionnaire de programme

Sheryl Tittlemier, Ph. D.

Voir l’information sur l’expertise, les affiliations et les coordonnées de Sheryl Tittlemier.

Microbiologie et génomique des grains

Microbiologie et génomique des grains

Micro-organismes infectant les grains de blé après incubation.

Croissance de micro-organismes infectant des grains de blé sélectionnés sur une plaque de gélose.

Nos activités de recherche et de surveillance portent sur les micro-organismes de quarantaine ainsi que sur les microorganismes pathogènes et toxigènes, comme les moisissures et les bactéries, associés au grain canadien et aux produits à base de grain canadien. Dans le cadre de notre programme, nous élaborons de nouveaux outils et utilisons de nouvelles technologies servant à la détection, à l’identification et à la caractérisation de ces micro-organismes.

Nous avons recours à des méthodes nouvellement mises au point et validées afin d’étudier comment les pratiques agronomiques, les conditions environnementales et la transformation influencent les communautés microbiennes naturellement associées aux cultures et aux produits céréaliers.

Nous avons également recours aux technologies génomiques pour examiner les différences dans les séquences d’ADN que l’on retrouve parmi les micro-organismes et les grains. Ainsi, nous pouvons constamment mettre à jour nos méthodes d’analyse de l’ADN pour identifier de nouveaux microbes et de nouvelles variétés de cultures. Nos bases de données de référence contiennent actuellement les profils d’ADN de plus de 800 variétés.

Notre pertinence pour le secteur des grains

Selon le Guide officiel du classement des grains, les grades sont attribués en fonction de l’aptitude d’un échantillon à respecter les seuils de tolérances associés aux divers facteurs de classement. Ces facteurs peuvent avoir une incidence directe ou indirecte sur la qualité et la salubrité des grains du Canada. Notre programme fournit des preuves scientifiques pour établir appuyer et actualiser les facteurs de classement et les seuils de tolérance liés aux microorganismes, dont l’ergot, les grains fusariés, le mildiou, la carie et la sclérotiniose.

Nous réalisons également une enquête annuelle sur le Fusarium à partir des échantillons qui nous sont envoyés par les producteurs dans le cadre du Programme d’échantillons de récolte. Cette enquête permet de surveiller la présence et la fréquence d’apparition des espèces et des populations de Fusarium liées à la fusariose de l’épi causée par le Fusarium dans l’Est et dans l’Ouest du Canada. Les données de cette enquête offrent aux producteurs, aux manutentionnaires et aux autres joueurs de l’industrie des grains des renseignements pertinents pour limiter les risques de la fusariose de l’épi causée par le Fusarium au sein des exploitations agricoles et dans la chaîne d’approvisionnement du grain.

La surveillance des micro-organismes dans le grain destiné à l’exportation permet de recueillir des données à l’appui des documents officiels nécessaires aux exportations de grain, en plus d’assurer l’accès aux marchés et la salubrité des grains.

Nos travaux de recherche sur l’identification des variétés de cultures font en sorte que les nouvelles variétés soient incluses dans nos activités de surveillance des grains. Ils appuient à la fois le Programme d’échantillons de récolte annuel et les services d’inspection des grains de la Commission canadienne des grains.

Gestionnaire de programme

Sean Walkowiak, Ph. D.

Voir l’information sur l’expertise, les affiliations et les coordonnées de Sean Walkowiak.

Biotechnologie des grains

Biotechnologie des grains

Placer les échantillons d'ADN dans l’appareil de chaîne de la polymérase (PCR) en temps réel.

L'analyse des organismes génétiquement modifiés (OGM) est effectuée à l'aide de méthodes comme la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) en temps réel.

Dans le cadre de notre programme, nous élaborons et évaluons des méthodes fondées sur l’ADN utilisées pour la détermination quantitative des organismes génétiquement modifiés dans les grains.

De plus, notre laboratoire est agréé conformément à la norme ISO-17025 pour effectuer des essais sur les OGM à l’aide de méthodes comme la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) en temps réel. La PCR est utilisée pour amplifier, c’est-à-dire reproduire, la séquence d’ADN d’un

Nous surveillons les expéditions de blé destinées à l’exportation afin de détecter la présence de blé d’autres classes ou de variétés non admissibles. L’identification des variétés de blé repose sur les différences dans leurs séquences d’ADN. Nous évaluons aussi les cargaisons d’orge brassicole afin d’en certifier la pureté variétale. En outre, les analyses d’identification variétale appuient le Programme d’échantillons de récolte et les services d’inspection des grains de la Commission canadienne des grains.

Notre pertinence pour le secteur des grains

De nombreux pays exigent que les produits céréaliers et alimentaires contenant des OGM soient étiquetés comme tels. De plus, de nombreux pays importateurs ont instauré des seuils de tolérance visant les OGM pouvant être présents dans les expéditions de grains non génétiquement modifiés. Plusieurs pays importateurs de céréales canadiennes, dont l’Union européenne, effectuent systématiquement des essais destinés à détecter la présence d’OGM non autorisés.

La surveillance de la composition variétale des cargaisons destinées à l’exportation est essentielle à l’assurance de la qualité des grains. Au moment de la suppression du critère de distinction visuelle des grains pour l’enregistrement de nouvelles variétés en 2008, l’industrie a instauré un système de déclaration visant le blé de l’Ouest canadien, et la Commission canadienne des grains a intensifié ses activités de surveillance variétale afin de préserver la réputation du blé canadien pour ce qui est de sa qualité constante.

Gestionnaire de programme

Tigst Demeke, Ph. D.

Voir l’information sur l’expertise, les affiliations et les coordonnées de Tigst Demeke.

Services analytiques

Services analytiques

Nous supervisons le Programme d'échantillons de récolte et nous effectuons les analyses servant à produire des lettres d’analyse pour les exportateurs de grain canadien qui demandent que des cargaisons précises soient analysées. Nous mesurons une vaste gamme de facteurs de qualité et de classement, notamment la teneur en protéines, la force de la pâte, la teneur en DON, la teneur en eau, la teneur en cendres, l’indice granulométrique, l’indice de chute, l’indice de gluten et la teneur en gluten humide. Nous surveillons et tenons à jour les données d’étalonnage canadiennes pour plusieurs types d’appareils de mesure. Il s’agit notamment d’instruments à proche infrarouge internes à la Commission canadienne des grains et de deux types courants d’humidimètres pour les grains.

En 2021, nous avons démontré que toutes les exigences étaient satisfaites pour recevoir l’accréditation ISO/IEC 17025 pour la mesure de la teneur en eau au four à air forcé, de la teneur en cendres et de la teneur en protéines brutes au moyen du dosage de l’azote par combustion (CNA). Le Conseil canadien des normes nous a accordé ces accréditations reconnues à l’échelle internationale en guise de reconnaissance officielle de notre capacité à produire des résultats précis et fiables.

Notre pertinence pour le secteur des grains

L’accréditation internationale, tout comme nos autres normes de qualité fondées sur la science pour les grains canadiens, est un élément clé du système d’assurance de la qualité des grains du Canada. Les normes sont utilisées dans l’ensemble du réseau de manutention des grains du Canada afin que la qualité des grains soit préservée de la ferme jusqu’au port. Les analyses et les essais que nous effectuons offrent une évaluation impartiale assurant la fiabilité des grains canadiens pour les clients à l’échelle internationale. Nos services d’étalonnage font en sorte que les instruments génèrent des résultats précis et reproductibles.

Dans le cadre du Programme d'échantillons de récolte, nous recueillons chaque année des milliers d’échantillons de grain de partout au Canada. Ces échantillons nous permettent de définir, de surveiller et de vérifier les facteurs de classement et seuils de tolérance pour veiller à ce qu’ils correspondent aux besoins en matière de transformation, ce qui contribue à préserver la réputation du Canada à titre de fournisseur constant de grain de qualité supérieure. Les échantillons sont par ailleurs utilisés dans l’ensemble du Laboratoire de recherches sur les grains pour étudier les effets des conditions environnementales sur les grains et pour mener d’autres projets de recherche.

Gestionnaire de programme

Kerri Pleskach, M. Sc.

Voir l’information sur l’expertise, les affiliations et les coordonnées de Kerri Pleskach.

Date de modification :