Conseils pour prévenir les infestations par les insectes durant l'entreposage du grain à l'automne

Il est important de préparer et de nettoyer adéquatement les installations d’entreposage du grain avant et après chaque utilisation afin de prévenir les infestations par des insectes. Voici quelques conseils pratiques utiles :

Assignation d’une cellule à chaque récolte

  • Le choix des méthodes utilisées pour nettoyer et préparer une cellule vide dépend du type de récolte qui doit y être entreposée.
  • Il ne faut pas appliquer d’insecticides chimiques (p. ex. malathion) dans les cellules affectées à l’entreposage de canola ou de lin. Ces oléagineux absorbent le malathion, et les résidus demeurent dans les graines.
  • Plusieurs insecticides homologués peuvent être utilisés pour traiter l’intérieur des cellules à grain vides dans lesquelles des céréales doivent être entreposées.

Nettoyage approfondi des cellules avant le remplissage

  • Les insectes présents dans les cellules à grain se nourrissent de débris, d’impuretés et de grains de céréales.
  • Pour nettoyer les cellules, on peut utiliser un jet d’air ou d’eau sous haute pression, un gros balai et/ou un aspirateur. Il ne faut pas oublier de nettoyer les systèmes de ventilation.

Nivelage du grain propre introduit dans la cellule

  • La ventilation est plus efficace si le dessus du tas de grain est nivelé.
  • Le grain est un très bon isolant. Si l’on entrepose du grain chaud et que celui-ci n’est pas remué, des courants de convection produisant des points chauds et de la condensation peuvent se former.

Abaissement rapide de la température du grain en deçà de 18 °C

  • On peut prévenir les infestations par des insectes ravageurs du grain entreposé en abaissant le plus rapidement possible la teneur en eau du grain sous 14,5 % et sa température sous 18 °C.
  • La plupart des ravageurs des denrées entreposées ne s’alimentent pas et ne se reproduisent pas s’ils sont exposés à des températures inférieures à 18 °C.
  • Des zones d’échauffement peuvent se former dans le grain entreposé en vrac si sa teneur en eau est supérieure à 14,5 %.
  • La chaleur favorise la prolifération des champignons. Les champignons et la chaleur attirent les insectes dans le grain entreposé.

Surveillance de la température du grain entreposé et ventilation du grain

  • La température à l’intérieur des cellules doit être vérifiée toutes les deux semaines. Il faut ventiler le grain entreposé le plus rapidement possible après la moisson, en particulier si la ventilation permet de réduire la température du grain en vrac à moins de 18 °C.
  • Lorsque la température ambiante chute sous celle du grain en vrac (en début de soirée, durant la nuit et tôt le matin), la ventilation permet de réduire la température du grain.
  • Les systèmes de ventilation préservent le grain entreposé et le gardent au sec en abaissant sa température et en réduisant le transfert d’humidité.
  • Il faut toujours veiller à ce que les fronts de température aient bien circulé dans la masse de grain avant de mettre fin à la ventilation.

Préparation d’un site d’entreposage temporaire du grain sur le sol

  • Si le grain est entreposé directement sur le sol, il faut que le sol soit dur et que le site soit convexe.
  • Il faut établir s’il convient de réduire la température et la teneur en eau du grain entreposé de façon temporaire et, le cas échéant, déterminer la façon de le faire.
  • Si le grain est entreposé directement sur le sol, il faut le couvrir le mieux possible.
  • En cas d’utilisation de silos boudins, il faut les inspecter régulièrement afin de s’assurer de leur intégrité.
  • Le grain en vrac entreposé temporairement sur le sol doit être transféré dans des cellules à grain le plus rapidement possible.