Détermination de la propreté commerciale

Transcription - Détermination de la propreté commerciale

Transcription : Détermination de la propreté commerciale

Durée: 3 minutes, 5 secondes

La Loi sur les grains du Canada stipule que les exportations de grain canadien doivent être commercialement propres.

Pour déterminer si le blé canadien est commercialement propre, les inspecteurs de la Commission canadienne des grains suivent un processus précis appelé Détermination de la propreté commerciale. La Commission canadienne des grains applique des tolérances rigoureuses à l’égard de divers composants : les petites graines, les impuretés légères, le fourrage grossier, les grosses graines, la folle avoine et les grains cassés.

Deux tamis manuels sont utilisés. Un tamis possède des trous triangulaires et l’autre, des trous ronds. Ces deux types de tamis laissent passer différents composants.

Le processus exige le prélèvement d’un échantillon représentatif. Pendant le chargement d’un navire, le blé est continuellement échantillonné et analysé à intervalles réguliers.

On passe des plus petites portions de l’échantillon dans le tamis. Un passage représente un mouvement complet sur une distance d’environ 10 centimètres, du centre vers un côté, de retour au centre, vers l’autre côté, sur une distance d’environ 10 centimètres, et de retour au centre. Cette opération est répétée 30 fois pour chaque portion, jusqu’à ce que l’échantillon complet soit tamisé.

Les composants sont maintenant ségrégués. Le tamis supérieur contient l’échantillon ainsi que les grosses graines, la folle avoine et le fourrage grossier. Le deuxième tamis contient les grosses graines, les grains entiers et les grains cassés.

Le plateau contient les petites graines, les grains cassés et les impuretés légères.

Le contenu du tamis supérieur est mis de côté pour le moment. Il sera utilisé plus tard dans le processus.

Le contenu du deuxième tamis est divisé. Les composants sont placés dans des contenants qui sont mis de côté; ils seront utilisés plus tard dans le processus. Les grosses graines sont ajoutées au contenu du tamis supérieur.

Le contenu du plateau est divisé. Les composants sont placés dans des contenants qui sont mis de côté; ils seront utilisés plus tard dans le processus. On utilise un diviseur de type Bœrner pour diviser l’échantillon et obtenir une portion représentative à des fins d’évaluation future. Le contenu du tamis supérieur est utilisé pour cette étape du processus. En passant dans l’appareil, l’échantillon de blé est divisé en portions égales. Le bol contient la portion représentative. Ce qui reste dans le tamis supérieur est mis de côté et utilisé plus tard dans le processus.

Les grosses graines, la folle avoine et le fourrage grossier sont retirés de la portion représentative. Le blé restant est ajouté au contenu du tamis supérieur et n’est plus nécessaire pour terminer ce processus. Il est mis de côté et sera utilisé pour procéder à d’autres analyses de l’échantillon.

Le processus de détermination de la propreté commerciale est presque terminé. Les composants sont pesés individuellement.

Le pourcentage de chaque composant est calculé et consigné.

L’échantillon est jugé commercialement propre s’il respecte les tolérances rigoureuses établies pour le Canada.

Liens connexes

Guide officiel du classement des grains – Chapitre 4 : Blé – Détermination de la propreté commerciale
Date de modification :